Un été chargé pour Sasha Obama

Pour cet été 2016, la petite Sasha Obama n’aura pas le temps de se tourner le pouce. Elle devra travailler dur pour gagner son argent de poche, car il n’est pas question de compter sur l’aide de ces parents. En effet, ces derniers, sans vouloir être sévères, veulent éviter que leur fille devienne une petite capricieuse.

Sacha Obama : serveuse dans un petit resto

Sasha-Obama serveuseSi d’habitude, les enfants des hautes personnalités politiques suivent des stages dans un cabinet ministériel durant leurs vacances, la fille d’Obama, quant à elle, joue la serveuse dans un restaurant de fruit de mer chez Nanc’s installée sur l’île de Martha’s Vineyard. Pour les politiciens, il s’agit d’une manœuvre très astucieuse pour séduire les Américains. En effet, la précampagne à la présidence commence déjà pour le candidat démocrate. Toutefois, on peut y voir une forme d’éducation à l’ancienne dans le respect de la tradition et la valeur de la famille. Pour Sacha Obama, les premiers pas dans le monde du travail se font dans un cadre très banal loin de la distinction de la Maison Blanche.

La découverte de Sacha au travail

sasha-obama-travailleMême si la fille du président a tenté de se fondre dans la masse avec une casquette vissée sur la tête, un t-shirt à l’effigie du restaurant et un pantalon beige. Elle a été reconnue par l’un des clients de l’établissement. Il va sans dire que la serveuse a tout pour ne pas être anonyme. Depuis, la photo de Sacha Obama en tenue de travail a fait le buzz sur les réseaux sociaux.

L’éducation d’Obama

educDans la famille Obama, l’entraide est le mot d’ordre. Dans la vie de tous les jours, chaque membre doit participer aux tâches ménagères. À la maison, les gros mots sont interdits. Bref, la famille Obama se veut être une famille modèle pour tous les Américains. Pour leur anniversaire, les parents leur organisent une belle fête. Par contre, il n’y a pas de cadeaux. C’est une preuve que la famille Obama ne fait pas d’excès et ne se laisse pas tromper dans le superflu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *