Quand caviar et apéritif ne font qu’un !

Met de luxe par excellence, le caviar est réputé pour ses prix aux antipodes du budget du commun des mortels. Mais il est aussi réputé pour tuer de nombreux esturgeons…

Un caviar plus respectueux des esturgeons

Parmi les reproches fait au caviar, il y a le fait qu’il exploitait massivement les esturgeons, détruisant d’importantes colonies pour en extraire ces précieux grammes d’or noir. Désormais, des règles ont mises en place afin que la production, même intense, ne mette plus en danger les esturgeons. C’est le cas du caviar d’Aquitaine qui fait l’objet d’une grande surveillance afin de limiter l’impact de la consommation sur l’espèce. Le caviar est désormais de plus en plus répandu grâce aux progrès de la pisciculture et des initiatives de producteurs locaux pour augmenter les cadences tout en respectant scrupuleusement les esturgeons.

Un met qui se décline à l’infini

Désormais le caviar se déguste de différentes façons. Il est le plus fréquemment tartiné sur des toasts et canapés au beurre de caviar mais il peut aussi être dégusté de différentes façons et même cuisiné suivant les goûts de chacun. Il est vendu dans des conditionnements allant de 10 à 500 grammes, adaptés aux besoins de chacun. De plus en plus, il s’est imposé comme une star de l’apéritif, y apportant une touche luxueuse et subtil. Il réveille les saveurs des canapés et aguiche les papilles, tout en finesse et en élégance. Par sa robe noire, il autorise toutes les fantaisies et permet de jouer avec les contrastes. Placé au cœur de l’apéritif, il peut aussi être dégusté simplement sur cuillères de dégustation, pour décupler les saveurs. L’astuce consiste à utiliser des ustensiles en nacre, qui évitent l’oxydation des œufs d’esturgeons, ce qui serait dommage à la vue de l’excellence de ce bien ! N’attendez plus pour donner des saveurs supplémentaires à votre apéritif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *