Le prix Pritzker 2017 attribué à trois architectes locaux

L’Espagne se voit récompensée par le prix Pritzker. Pour cette année 2017, le titre a été décerné à trois architectes espagnoles de cabinet RCR. Il s’agit de Rafael Aranda, Carme Pigem et Ramon Vilalta. Ils succèdent au Chilien Alejandro Aravena. C’est la première fois depuis sa création en 1979 que trois personnes sont gratifiées conjointement par ce prix.

Un style phase avec l’écologie

Ce qui démarque ce trio d’architecte c’est leur besoin d’être en phase avec leur environnement. Ainsi, leurs œuvres se détachent des bâtiments iconiques et voyants d’aujourd’hui. La plupart de leurs réalisations sont de forme souvent basse et compacte avec des couleurs qui rappellent la nature. De plus, les matériaux utilisés tendent à valoriser la nature. Parmi leur réalisation les plus impressionnantes figurent le musée de Rodez en 2004. L’édifice a été salué par Le Monde comme « un lieu d’exception à la sobriété impressionnante ». Les parois extérieures sont en acier oxydé et les lignes sont droites et en angles offrant un ensemble respectant la nature dans le village rural de Négrepelisse, ce groupe a aussi réalisé en 2014 un centre d’art imbriqué dans les ruines d’un château du 13ème siècle. L’objectif était de faire ressentir la nature, l’air, le vide et l’essence des choses. La médiathèque Waalse Krook de Gand en Belgique.

Un large palmarès

Au fil de leurs carrières, ces trios catalans ont été déjà récompensés par des prix internationaux. De plus, ils sont les 42ème Lauréats du prix décerné par la fondation Hyatt. Pour cette année 2017, compte tenu de la réussite de l’équipe RCR, le prix Pritzker dévoile indéniablement la sobriété, le collectif et un rajeunissement. D’un point de vue financier, le prix rapporte 100.000 dollars aux trios espagnols. Cette somme sera remise le 20 mai lors de la cérémonie de remise de prix à Tokyo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *