Gestion des ressources humaines : On vit une nouvelle ère.

A l’heure actuelle, la technique de l’âne et la carotte n’est plus d’actualité avec les jeunes entrepreneurs. Même si dans la plupart des cas, la gestion des ressources humaines dans le monde entier reste intransigeante pour plusieurs firmes.

Les jeunes veulent rénover.

Depuis les années 70, les jeunes du monde entier ont commencé à se révolter contre les règles imposées par les grandes personnes. Et progressivement, quand ces derniers arrivent par eux même de créer ses entreprises, ils préfèrent opter pour une gestion plus souple. On peut nettement remarquer ce fait dans les débuts de Microsoft ainsi que d’autres jeunes entreprises. A l’heure actuelle, cela prend de plus en plus d’ampleur.
Bureau Google campus

Les Américains : principaux initiateurs.

Ce sont les Américains qui ont eu l’idée du fait de travailler comme bon lui semble. Il n’y a pas de tenu règlementaire, ni d’horaire fixe ou autres contraintes. Tout le monde travaille en toute tranquillité. Ce fait est visible chez Facebook et surtout chez Google. Dans le Google Campus, on croirait plutôt dans un centre d’attraction qu’un lieu de travail. Tout le monde a le droit de se divertir un peu quand on est fatigué.

Cette politique paie bien.

Les autres entreprises ne se rendent pas compte, mais cette politique n’est pas seulement profitable que pour les employés. Les patrons y gagnent beaucoup également. Quand on travaille dans un espace convivial, notre performance augmente nettement. C’est pour cela que dans les jeunes entreprises, on rencontre toujours des projets innovants. En étant à l’aise avec son milieu, une personne peut être très créative.
Il est donc peut être le moment pour changer le style de gestion de ses personnels. On peut très bien voir que quand les salariés travaillent sous pression, ils risquent d’être poussés à bout et certains en finissent même avec leurs vies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *