Déplacement urbain : les nouvelles tendances pour se déplacer en ville

Pour le bien de la planète, les citoyens se lancent dans un changement de leur mobilité urbaine. C’est ainsi que sont apparues les solutions de déplacements doux. Trottinettes, vélos et gyropodes se situent en tête de liste dans les moyens de locomotions les plus tendances. Voici un petit aperçu de ces nouveaux transports.

Se déplacer avec les trottinettes électriques

Les trottinettes électriques sont les tendances actuelles et constituent les moyens de locomotion préférés des salariés. Celles-ci sont très appréciées en raison des avantages qu’elles apportent. Elles favorisent une bonne économie dans votre budget de transport, car ces appareils ne réclament ni essence ni gasoil. Ils marchent plutôt avec de l’électricité.

La trottinette électrique permet d’effectuer des trajets courts et moyens. Elle peut être rechargée facilement à la maison ou dans les bords de station-service. C’est d’ailleurs le transport écologique par excellence. De plus, elles ne requièrent aucun entretien particulier, à l’inverse des voitures qui demandent une révision au moins une fois par an.

Se déplacer en vélo électrique

Le vélo électrique facilite les déplacements. Le moteur électrique qui y est intégré vous évite de pédaler. Certains modèles sont dotés d’une assistance que vous pouvez activer quand vous avez besoin de remonter une côte, par exemple.

Le dispositif est équipé d’un freinage électrique qui simplifie l’arrêt. Le vélo électrique permet d’accroître la vitesse de déplacement même avec un pédalage équivalent. Autrement dit, vous pouvez traverser des distances plus longues à moindre effort. Il faut toutefois noter que son usage nécessite un certificat de conformité en plus d’une assurance responsabilité civile et d’un permis de conduire AM.

Se déplacer en gyropode

Le gyropode s’apparente à une plateforme pourvue de 2 roues, d’un guidon et d’un stabilisateur. Il est en mesure de se déplacer à une vitesse de 20 km/h. L’instrument présente une autonomie comprise entre 30 à 40 km. À ses débuts, il a été destiné aux professionnels. Puis, l’engin s’est vulgarisé et a été accessible au grand public.

L’engouement du gyropode a encouragé les fabricants à élaborer des versions mini connues sous le nom de hoverboard. Ces modèles sont dépourvus de guidon. Pour faire avancer l’appareil, il faut incliner le corps. Il faut souligner que son utilisation demande un bon équilibre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *